Looking for something?

KAILYNN

Faut vraiment que je trouve un slogan

Surface Pro 4 : Unboxing et Review

Fresh Paint Surface Pro 4

Bonjour à tous ! Il y a un peu plus d’un mois maintenant, je recevais ma Surface Pro 4, gagnée lors d’un concours organisé par la Fnac et Windows France.

En un mois, j’ai eu le temps de bien l’utiliser, que ce soit pour le travail, pour les cours ou pour une utilisation personnelle.

 

 

Réception de la Surface Pro 4

Déjà, le colis est arrivé avec un produit bien calé et bien protégé, et heureusement vu la finesse de la Surface Pro. Première surprise à l’ouverture : la Type Cover était incluse dans le lot ! Sachant qu’elle vaut 150€, je ne me voyais pas du tout l’acheter de si peu. Seconde surprise : moi qui m’attendait à la Surface Pro 4 « premier prix », je me suis retrouvée avec la 4Go de RAM et 128 Go de stockage, qui n’est donc pas la meilleure mais largement suffisante pour mon utilisation.

La Surface est très belle, vraiment fine (peut-être un peu trop ?) ce qui m’a fait un peu peur car j’avais toujours l’angoisse de la tordre. Au fil des utilisations, elle n’a pas du tout bougé, mais bon, mieux vaut ne pas s’asseoir dessus car je pense qu’elle plierai très vite.

Grâce à son SSD, elle démarre vraiment vite. Contrairement à la Surface Pro 3, le stylet s’aimante à la tablette et l’aimant est assez puissant pour bien le garder en place, mais pas trop afin de détacher le stylet facilement. De plus, la Type Cover s’aimante et s’enlève assez facilement.

La Type Cover de la Surface Pro 4 est vraiment bien par rapport à celle de la Surface Pro 3. Les touches sont plus espacées, ce qui améliore le confort d’utilisation, et le pavé tactile un peu plus grand. Le rétro-éclairage, réglable indépendamment de l’éclairage de la tablette, offre un confort d’utilisation de nuit très intéressant.

 

Utilisation tablette graphique

J’ai déjà une tablette graphique Wacom, mais la Surface m’offrait une opportunité assez intéressante pour l’utiliser comme tablette graphique, un peu comme une Wacom Cintiq.

L’utilisation en tant que tablette graphique est très agréable, la surface de l’écran étant assez lisse et le stylet étant sensible à la pression. De plus, la palm detection joue très bien son rôle puisque je peux mettre ma main aisément sur l’écran en dessinant sans avoir de soucis.

Grâce à la puissance de la tablette, Photoshop tourne assez facilement sans ramer. A voir avec beaucoup de calques.

 

Utilisation scolaire

Pour tester, je l’ai emmenée avec moi pour mes cours. Pour ceux qui ne le sauraient pas, je fais des études de Management du Numérique et Design Multimédia, ce qui m’amène à travailler très souvent sur la suite Adobe.

La Surface étant légère et assez petite, elle est déjà super pratique à transporter ce qui est un énorme avantage lorsque l’on doit faire une heure de transports pour se rendre à l’école.

De plus, elle a une énorme autonomie. Sur du traitement de texte, je tiens facilement 9 heures, et entre 4 et 6 heures sur du Photoshop ou du Illustrator. Pour les journées plus longues, je prends le chargeur qui est extrêmement léger et qui ne prend pas beaucoup de place par rapport au chargeur de mon ordinateur portable. De plus, il y a sur le chargeur une prise USB qui permet de charger son téléphone (ou tout autre objet) directement dessus, ce qui permet d’économiser l’unique prise USB de la tablette.

Cependant, elle reste très peu pratique pour faire du maquettage sur Photoshop (ou sinon il faudrait porter sa souris tout le temps…) à cause du pad et de la Type Cover qui reste assez souple.

 

Utilisation tablette

Je l’utilise pas mal en mode tablette (sans la Type Cover) pour par exemple regarder des films ou me détendre devant la télé.

Grâce à son autonomie, je peux facilement regarder un film ou une série pendant 4 à 5 heures sans avoir à être branchée au secteur. De plus, il existe de nombres applications comme Netflix ou Plex qui me permettent de regarder mes séries et films aisément. Elle est ultra pratique lors de longs voyages en train ou en avion, toujours grâce à son autonomie.

Elle peut également être utilisée pour lire des livres, notamment grâce à l’application Kindle qui est vraiment pratique. Cependant elle reste un peu grande par rapport aux petites liseuses que je trouve bien plus pratiques pour cette utilisation.

 

Utilisation gaming

C’est là le plus gros bémol de la Surface. Evidemment je n’ai pas testé de jouer à World of Warcraft dessus (il ne faut pas pousser le bouchon trop loin, ça reste une tablette après tout) mais j’ai testé des jeux comme Hearthstone ou Pokemon Revolution Online. La tablette, bien qu’elle fasse tourner ces jeux assez facilement, souffle énormément et chauffe extrêmement vite. Je ne pense pas que ce soit à cause de la configuration de ma tablette, puisque celle de Pierre est beaucoup plus puissante que la mienne et a le même soucis.

Je la déconseille donc totalement pour une utilisation gaming même pour ce genre de « petits jeux » même si j’aurais bien aimé pouvoir jouer à Hearthstone tranquillement devant ma télé.

 

Désolée pour ce test assez court, elle ne se base que sur mon utilisation, cependant je reste à votre disposition sur Twitter, Facebook ou par commentaires si vous avez des questions précises, j’y répondrais avec grand plaisir !

Un énorme merci à la Fnac et à Windows France pour ce beau cadeau !


Update :

Merci à Surface France pour le partage de mon article !

Cybèle Leclair

Etudiante en Master 2 Design. Urbexer en devenir. Astrophile. Anciennement rédactrice en chef de Blizzheart, site de fans officiel de Blizzard Entertainment, mais aussi animatrice sur ma propre chaîne Twitch.

Laisser un commentaire